Au travers de cette étude, nous nous sommes intéressées aux capacités différentes des gauchers en nous demandant si elles étaient innées ou liées à leur adaptation. Lorsque l'on étudie le fait d'ÊTRE GAUCHER et leur proportion sur toutes les générations et sur toutes les époques; on peut se rendre compte que nous nous trouvons ici face à un problème évolutif.

 

En effet si les gauchers n'avaient pas été contrariés et qu'ils avaient évolués dans un monde autant adapté aux gauchers qu'aux droitiers, ils n'auraient pas acquis de nouvelles compétences plus facilement, n'auraient pas développé leur hémisphère gauche tout comme le droit et n'auraient pas eu les avantages qu'ils ont aujourd'hui dans les sports d'opposition car ce phénomène serait devenu banal.

 

En outre, en vivant perpétuellement dans un monde et précisément dans une société droitière, les gauchers ont dû développer des compétences pour compenser cette différence et ainsi ils ont pu acquérir des capacités différentes et parfois inconnues aux droitiers, les valorisant dans certains domaines au plus grand damne des droitiers.

 

Nous savons donc que ces capacités différentes sont liées à l'adaption !

 

Cependant, toutes les recherches scientifiques concernant la nature des gauchers restent des hypothèses dans la mesure où le sujet n’est pas démocratisé et donc peu étudié.

 

Nous ne pourrons que nous demander si le fait d’être gaucher trouvera un jour des réponses concrètes et démontrables par la science tout en sachant qu’il s’agit bel et bien d’un phénomène naturel. La réflexion est de mise face aux diverses problématiques qu’entraînent les gauchers et tout ce qui leur est attrait en général.

 

Aurons-nous un jour un monde autant adapté aux gauchers qu’aux droitiers et cet avantage restera-il toujours un avantage ; telle est la question ?