Témoignage de Monsieur AUSSET : professeur de français au Lycée Pierre D'Aragon de Muret

 

 

Dans le cadre des TPE, nous nous sommes intéressées, en plus de l'aspect scientifique, à l'aspect sociologique du phénomène mystérieux des gauchers. Et c'est ainsi que nous avons pu interviewer notre professeur de français (pour les éléves de 1S1) qui est gaucher et qui a bien voulu se livrer quant à son expérience et ses sentiments face à la situation. Nous le remercions pour ce partage.

 

"Au début de ma scolarité, je me sentais différent des autres enfants parce que j'écrivais de la main gauche. A l'époque, on apprenait aux enfants à écrire à l'encre et je ne savais pas comment positionner ma main. De plus, comme j'avais sauté une classe (le CP), je ressentais de la frustration parce que j'écrivais mal face aux autres élèves. Mais je me sentais d'autant plus humilié lorsque mon institutrice me donnait des exercices de calligraphie à faire après la classe pour que j'améliore ma graphie, dans la mesure où je n'avais pas les mêmes compétences techniques d'écriture que les autres élèves de ma classe qui avaient déjà acquis une année de développement supplémentaire à ce niveau là.

 

Arrivé au lycée, j'ai ressenti le besoin de me venger et de prouver que je pouvais écrire mieux que les autres, en réaction à cette humiliation passée, et ce malgré ma gaucherie. Je faisais également des efforts pour écrire bien pour ne pas que les autres élèves de ma classe remarquent que j'étais gaucher.

 

Quant j'étais étudiant et afin de payer mes études, j'ai pris un petit boulot d'été chez un géomètre. Or aucun des objets qu'il me présentait n'était adapté à ma personne et j'étais dans l'incapacité d'utiliser les objets qu'il me présentait. La conséquence est que je n'y suis resté que deux semaines.

 

Cependant, en étant gaucher, j'ai eu le temps de voir que le matériel n'était pas adapté à nos besoins et surtout à la vie quotidienne comme l'ouvre-boîte, qui dans le commerce ne se trouve que pour les droitiers.

 

Je peux vous donner d'autres exemples, qui m'ont posé problème dans ma vie de tous les jours; par exemple pour les jeux de cartes; dans le cas où les figures des personnages, leur initiale et leur numéro se trouvaient uniquement sur le côté droit des cartes. Lorsque j'ouvrais mon jeu à gauche, je me retrouvais avec une ribambelle de cartes blanches indéchiffrables donc avec un jeu qui m'était inadapté et je devais donc le tourner pour le déchiffrer.

 

De la même manière pour certains jeux vidéos, les raccourcis clavier (pour faire avancer les personnages) sont souvent situés sur le côté gauche et adaptés pour les droitiers tout comme la souris peut poser problème à un gaucher. Je me retrouvais donc handicapé par cet obstacle."

 

Dans les sports d'opposition

 

Résultat de recherche d'images pour "sport d'opposition"

 

 

"J'ai été initié au golf mais étant donné que le club est fait pour les droitiers, je n'ai pas été en mesure ici aussi de pouvoir y jouer tant j'étais entravé par ce détail."

 

Il semblerait que les gauchers soient meilleurs dans les sports d'opposition dans la mesure où ils doivent en permanence s'adapter et comme nous l'a expliqué Joelle Morice-Mugnier, les gauchers auraient une avance d'une demie seconde sur leur adversaire. Simple chance ou réelle capacité ?

 

Il s'agit bel et bien d'une capacité car lorsque l'on est gaucher, on utilise des circuits plus rapides que ceux utilisés par les droitiers et cela procure donc de réels avantages comme celui d'être plus rapide d'une demie seconde ce qui est déterminant dans le milieu sportif.

 

De ce fait les gauchers seraient aussi les meilleurs dans les sports d'opposition tels que l'escrime, la boxe ou le tennis. En effet 50 % des fleurétistes de haut niveau sont gauchers et les 3/4 des derniers champions de France de tennis de table sont eux aussi des gauchers. Les gauchers possèdent par conséquent un avantage irrémédiable sur leurs adversaires dans ces sports là.

 

Effectivement, il faut savoir que lorsque les gauchers jouent au tennis ou à l'escrime; ils sont le parfait miroir des coups de leur adversaire et ainsi cela est très destabilisant pour les droitiers. Cela procure donc un réel avantage dans ces sports là.

 

Nous savons que les performances de chaque personne ne sont pas seulement dûes à leur main ou leur pied de prédilection mais également à leur oeil directeur en sachant que l'oeil directeur est dominant dans la manière dont nous guidons nos mouvements. En effet cela influe sur le trajet emprunté par les informations dans les circuits neuronaux (comme les messages nerveux proviennent de l'oeil) et permettent au sportif d'être réactif.

 

Dans les milieux artistiques

 

 

"A l'âge de 6 ans, j'ai commencé à jouer au piano et cela m'a permis de développer une certaine dextérité au niveau de mes deux mains tout comme une souplesse et une finesse de mouvement."

 

Lors de l'apprentissage d'un instrument l'élève gaucher va être confronté à deux difficultés : celles de l'instrument et de la partition.

 

Il existe différents instruments de musique de la famille des bois, des claviers, des cordes.... Mais tous ces instruments vont recourir à l'utilisation des deux mains.

 

L'instrument de musique est à l'origine spécialement adapté pour une personne droitière et cela va donc désavantager une personne gauchère car celui-ci sera "à l'envers". Tous ces mouvements et placements des doitgs seront pour lui dans le sens opposé alors que pour le droitier ce sont des gestes naturels.

 

L'élève gaucher devra donc développer une concentration particulière pour s'y adapter et réussir à manier convenablement l'instrument. En revanche de nos jours, il existe des instruments adaptés aux gauchers.

 

Tout comme l'écriture, la lecture d'une partition s'ffectue de gauche à droite et cela va donc, une fois de plus, demander un effort de concentration plus important à l'élève gaucher. Dans la mesure où le sens de lecture et d'écriture scolaire est en parallèle à la lecture d'une partition, l'élève gaucher va de ce fait s'adapter plus facilement à celle-ci.

 

Le droitier caractérise l'écriture d'un gaucher par l'écriture dite "en miroir". Comme pour l'écriture scolaire, pour l'écriture d'une partition les gauchers vont être confrontés à écrire en miroir. On observe par exemple que certains gauchers dessinent la clé de sol à l'envers.

 

 

 

Enfin, l'association de la lecture à un instrument va également lui poser problème. Prenons l'exemple du piano, dans une partition la première voie est destinée à la main droite et la deuxième à la main gauche. L'élève gaucher va donc associer sa main dominante à la première portée et celle de droite à la seconde. Il va alors effectuer un double effort, celui en premier lieu de la lecture horizontale puis ensuite celui de la lecture verticale.

 

Le gaucher à alors le sentiment d'avoir un handicap dans le milieu de la musique. Mais beaucoup de grands artistes sont gauchers tels que Jimi Hendrix ou encore Paul McCartney.

 

Pour s'intègrer dans le monde musicial, le gaucher doit impérativement s'adapter.

 

 

Mais le problème des droitiers et des gauchers n'affectent pas seulement les musciens, il affecte également les chefs d'orchestre. Notamment Raphaël Pichon, le célèbre dirigant de l'ensemble Pygmalion, gaucher mais qui n'a pas abandonné ses études face à des personnes réticentes parce qu'il dirigeait de la main gauche. 

 

Écriture spéculaire

 

Voici une photographie présentant l'écriture spéculaire, il s'agit en effet d'une écriture en miroir. C'est la faculté d'une personne pouvant écrire à la fois à l'endroit et à l'envers formant ainsi un miroir de l'écriture.

 

 

 

 L'écriture en miroir, aussi appelée « écriture spéculaire », est une forme d'écriture qui consiste à écrire de droite à gauche en formant chaque lettre, chaque chiffre en sens inverse du sens habituel. Ainsi, elle donne l'impression que les phrases écrites sont reflétées par un miroir.

 

D'après les spécialistes, cette écriture serait une des conséquences possible de l'aphasie, que l'on peut rencontrer notamment chez des gauchers aphasiques. Mais tous les gauchers ne sont pas prédestinés à avoir cette faculté. Comme nous l'a expliqué Joelle Morice-Mugnier, l'écriture spéculaire est une écriture conventionnelle pour les gauchers même si tous ne l'utilisent pas.

 

 

 

 

 

Aphasie: maladie, qui a pour origine une lésion au niveau de l'aire cérébrale impliquée dans le langage.

 

L'aphasie peut être responsable dans certains cas de cette écriture mais la plupart du temps, il s'agit d'un geste naturel pour les gauchers, autant aptes à écrire parfois selon les deux sens d'écriture.

 

Dans la société actuelle, alors que tout est accomodé pour les droitiers, les gauchers peuvent n'éprouver aucun problème quant à écrire dans le sens conventionnel gauche droite ou au contraire se sentir oppressés et bloqués quant à la manière dont ils effectuent leurs mouvements. Ils pourront dans le cas numéro 2 commencer à écrire en miroir.

 

Lors de l'écriture, il faut savoir que les gauchers et les droitiers n'ont pas les mêmes gestes, ainsi que les mêmes appuis : exemple, lorsqu'ils écrivent, les droitiers tirent leur stylo alors que les gauchers le poussent et que leurs doigts glissent vers la pointe.

 

De plus, les gauchers sont contraints de lire et d'écrire de gauche à droite alors que leur sens naturel est d'aller de droite à gauche en particulier pour l'écriture. De ce fait, les enfants gauchers peuvent avoir des difficultés à écrire mais uniquement car on ne leur a pas enseigné la position idéale conciliant confort et lisibilité.

 

Pour l'aider à trouver celle-ci, il faut enseigner à l'élève gaucher plusieurs petites choses, cela va de la position de son cahier pour qu'il puisse voir ce qu'il écrit jusqu'à la façon qu'il a de tenir son stylo.

 

Il est nécessaire, dès le plus jeune âge de l'aider à bien placer sa main à gauche de la feuille pour que celui-ci s'épanouisse dans son espace d'écriture et se sente bien, en confort avec la feuille.

 

En effet, pour que celui-ci apprenne à bien positionner sa main, il faut lui faire comprendre qu'il doit la mettre de telle sorte qu'elle se déplace sous la ligne d'écriture. Le crayon doit se trouver dans l'axe main-coude et non dans celui du poignet car cela ferait couler l'encre et entraînerait des crispations allant de la main jusqu'à l'épaule.

 

Ensuite, la position de la feuille est tout aussi importante, pour bien préparer l'enfant il faudrait lui apprendre à incliner sa feuille/son cahier sur la droite de façon à ce qu'il puisse voir ce qu'il écrit sans avoir à tourner la tête.

 

Depuis 2015, l’Éducation Nationale a enfin mis à dispostion une liste de fournitures scolaires uniquement dédiée aux élèves gauchers, nous trouverons dans celle-ci des ciseaux à lames inversées, un taille crayon avec un autre sens de rotation, une règle dont le 0 est placé à droite ou encore un stylo ergonomique. Des cahiers d'écriture spécialement conçus pour les gauchers pourront aussi leur être proposé afin qu'ils puissent développer leur écriture en s'épanouissant.